Bourdon des champs

 

Ce petit bourdon semble en perdition sur cette mer de fleurs pourpres de l’arbre aux papillons (Buddleia davidii) .

 

Le bourdon des champs (Bombus pascuorum) est un habitué des jardins.

 

C’est l’une des deux espèces de bourdon chez laquelle la couleur orange prédomine. Le thorax est couvert de poils de cette teinte, tandis que l’abdomen porte des poils moins serrés et plutôt roussâtres.

 

C’est le plus petit des bourdons et le fait que ses poils soient plus clairsemés que chez d’autres espèces lui confère un aspect assez chétif, notamment chez les ouvrières les plus vieilles qui ont déjà perdu un certain nombre de poils.

 

Il est attiré par les zones sauvages des jardins où des fleurs lui apportent le pollen et le nectar dont il a besoin.

 

Il vole d’avril à novembre, étant l’un des bourdons les plus tardifs à l’automne.

 

IMG_2203-rec-cadre3.jpg
IMG_2204-rec-cadre3.jpg
IMG_2209-rec-cadre3.jpg
IMG_2211-rec-cadre3.jpg
IMG_2217-bis-cadre3.jpg

 

Revoir:

 

http://papylou.skynetblogs.be/archive/2009/07/11/bombus-pascuorum-3.html

 

 

Pour compléter:

 

http://butinages.over-blog.fr/article-18934951.html

 

http://nicole.fond-ecran-image.com/blog-photo/2009/09/07/bourdon-des-champs-bombus-pascuorum/

 

 

 

Publicités

Grande sauterelle verte

 

Poursuivons notre safari estival dans le jardin.

 

Nous découvrons ainsi cette jolie sauterelle toute verte, un jour sur le rhododendron, le surlendemain sur une feuille du rejet d’un châtaigner coupé au printemps.

 

J’ai d’abord pensé à une sauterelle des chênes (Meconema thalassinum) encore appelée méconème tambourinaire déjà observée dans le jardin.

 

Finalement, je pense qu’il s’agit plutôt de la grande sauterelle verte (Tettigonia viridissima).


 

IMG_2066-1-cadre3.jpg

 

L’espèce se reconnaît à ses très longues et fines antennes qui peuvent atteindre parfois, jusqu’à trois fois la longueur du corps, ce qui les différencie des criquets, qui sont toujours porteurs d’antennes courtes.

 

La grande sauterelle verte a une longueur de 28 à 36 mm (chez les mâles) et 32 à 42 mm (chez les femelles). Ailes comprises la taille de l’ espèce atteint 6 cm, pour une envergure de dix.

 

IMG_2127-rot-cadre3.jpg
IMG_2145-rot-cadre3.jpg
IMG_2150-1-cadre3.jpg
IMG_2173-rec-cadre3.jpg

 

Sur la feuille de châtaigner, il s’agit d’une femelle car on devine son long oviscapte sur l’une des photos.

 

 

 

Revoir:

 

http://papylou.skynetblogs.be/archive/2008/08/14/meconeme-tambourineuse.html

 

 

Pour compléter:

 

http://www.galerie-insecte.org/galerie/meconema_thalassinum.html

 

http://www.saltabel.org/Frans/Especes/Sauterelles/MecoThal.htm

 

http://www.afblum.be/bioafb/especes/tettigon/tettigon.htm

 

http://www.insectes-net.fr/locuste/locuste2.htm

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/Tettigonia_viridissima

 

http://aramel.free.fr/INSECTES9bis-4%27.shtml

 

http://www.galerie-insecte.org/galerie/tettigonia_viridissima.html

 

 

 

 

Syrphe suspendu

 

Les visiteurs se suivent sur notre fleur d’echinops.

 

Ici, je pense qu’il s’agit du syrphe suspendu (Helophilus pendulus) avec des raies longitudinales jaunes sur le thorax et de grandes taches jaunes sur l’abdomen, qui est bordé de poils jaunes. Les tarses sont noirs.

 

Il est très commun d’avril à novembre.

 

IMG_2132-bis-cadre3.jpg

 

 

IMG_2132-rec-cadre3.jpg
IMG_2133-1-cadre3.jpg
IMG_2134-rec-cadre3.jpg
IMG_2135-rec-cadre3.jpg

 

Son cousin: le syrphe à bandes grises (Helophilus trivittatus) déjà présenté.

 

Revoir:

 

http://papylou.skynetblogs.be/archive/2008/07/24/syrphe-suspendu.html

 

http://papylou.blogs.lalibre.be/archive/2007/11/03/syrphe-suspendu.html

 

 

Pour compléter:

 

http://insectes.lecolebuissonniere.eu/page108.html#H%C3%A9lophile_suspendu

 

http://www.galerie-insecte.org/galerie/helophilus_pendulus.html

 

 

A consulter:

 

http://agriculture.wallonie.be/apps/spip_wolwin/article.php3?id_article=260

 

 

Bourdon terrestre

Les butineurs se suivent pour apprécier le nectar de cette jolie fleur d’echinops.

 

Cette fois, c’est le bourdon terrestre (Bombus terrestris).

 

 

IMG_2189-rec-cadre3.jpg
IMG_2191-rec-cadre3.jpg
IMG_2193-rec-cadre3.jpg
IMG_2218-rec-cadre3.jpg
IMG_2289-bis-cadre3.jpg
IMG_2297-bis-cadre3.jpg

 

Pour compléter:

 

http://champignon.champyves.free.fr/FicsHtml/I_BourdonTerrestre.htm

 

 

Revoir:

 

http://papylou.skynetblogs.be/archive/2010/05/02/bourdon-terrestre.html

 

http://papylou.skynetblogs.be/archive/2009/07/12/bourdon-terrestre.html

 

 

 

Syrphe à bandes grises

 

La fleur de l’échinops attire tous les butineurs.

 

Ainsi ce joli syrphe avec des raies longitudinales grisâtres sur le thorax et de grandes taches jaunes sur l’abdomen.

 

C’est le syrphe à bandes grises ou helophile à bandes grises (Helophilus trivittatus) déjà observé dans notre jardin.

 

IMG_2072-rec-cadre3.jpg
IMG_2082-bis-cadre3.jpg
IMG_2087-res-cadre3.jpg

 

 

IMG_2088-rec-cadre3.jpg
IMG_2096-rec-cadre3.jpg

 

 

IMG_2113-rec-cadre3.jpg

 

Un cousin lui ressemble : le syrphe suspendu (Helophilus pendulus).

 

Pour compléter:

 

http://www.insecte.org/spip.php?article25

 

http://aramel.free.fr/INSECTES15terterter-1.shtml

 

http://www.macdisk.com/galerie/galspe.fr.php?tax=Helophilus%20trivittatus

 

http://isaisons.free.fr/echinops.htm

 

 

 

Revoir:

 

http://papylou.skynetblogs.be/archive/2008/10/29/un-autre-syrphe