En automne

 

IMG_18437-bis-cad.jpg

 

Quand automne en saison revient

 

Quand automne en saison revient,
La forêt met sa robe rousse
Et les glands tombent sur la mousse
Où dansent en rond les lapins.

Les souris font de grands festins
Pendant que les champignons poussent.
Ah ! que la vie est douce, douce
Quand automne en saison revient.

 

SAMIVEL (1907-1992)

 

IMG_18413-rec-cadre1.jpg

 

L’automne

 

On voit tout le temps, en automne,
Quelque chose qui vous étonne,
C’est une branche, tout à coup,
Qui s’effeuille dans votre cou.

C’est un petit arbre tout rouge,
Un, d’une autre couleur encor,
Et puis, partout, ces feuilles d’or
Qui tombent sans que rien ne bouge.

Nous aimons bien cette saison,
Mais la nuit si tôt va descendre !
Retournons vite à la maison
Rôtir nos marrons dans la cendre.

 

Lucie DELARUE-MARDRUS (1874-1945)

 

IMG_18415-bis-cadre1.jpg

 

 

IMG_18421-rec-cadre1.jpg

 

IMG_18426-bis-cadre1.jpg

IMG_18432-bis-cadre1.jpg

IMG_18436-bis-cadre1.jpg

 

Pour compléter :

 

http://www.mespetitsbonheurs.com/poemes-sur-lautomne-poesies-sur-les-feuilles-ou-couleurs/

 

 

Champignons (mise à jour: 31-10-2013)

Petite promenade automnale au Prinsenpark (Retie).

 

De quoi photographier quelques champignons.

 

Quant à l’identification, c’est un autre problème récurrent !

 

Selon Natuurpunt, on dénombrerait plus de 4000 espèces de champignons en Flandres. Leur cueillette est interdite ! Donc il ne reste que la photographie !

 

Essayons donc d’en identifier quelques uns.

 

Pour celui-ci, c’est évident. C’est un « Satyre puant » (Phallus impudicus) un peu âgé. Le chapeau, initialement vert brunâtre puis blanc et alvéolé, coiffe le sommet du pied, comme un dé à coudre sur un doigt, sa marge libre débordant largement. On le rencontre en été et en automne.

 

IMG_18434-bis-cadre1.jpg

 

Cet autre pourrait être une « Vesse de loup perlée » ( Lycoperdon gemmatum) encore assez jeune. Elle est très commune en automne, à terre, dans les bois de feuillus ou de résineux.

 

IMG_18425-rec-cadre1.jpg

 

Celui-ci appartient à la famille des Polyporacées. Peut-être le « Polypore du bouleau » (Piptoporus betulinus )

 

IMG_18450-rec-cadre1.jpg

C’est un champignon qui peut atteindre une taille impressionnante, il est à l’origine d’une pourriture blanche qui creuse le cœur de l’arbre qu’il parasite en le faisant mourir d’épuisement.

 

IMG_18451-bis-cadre1.jpg

 

Pour les autres, je donne ma langue au chat !

Avez-vous une idée ?


Ajout : 31-10-2013

 

Un correspondant m’a aidé dans l’identification des champignons suivants. Il m’a fait remarquer qu’il était difficile d’identifier sur base d’une seule photo du chapeau du champignon. Il faut en effet compléter par une observation du pied et de l’hyménium, c’est-à-dire ce qu’il y a en dessous de ce chapeau.

 

automne,champignons,prinsenpark,retie,natuurpunt

 

Donc, prudence si vous utilisez mes photos.

En cas de doute, faites appel à un spécialiste qui pourrait vous aidez dans votre identification.

 

1 : Lactaire à lait abondant

 

IMG_18423-bis-cadre1.jpg


2 : Lépiote

 

IMG_18424-rec-cadre1.jpg


3 : ?

 

IMG_18438-rec-cadre1.jpg


4 : Tricholome à pied bleu

 

IMG_18439-rec-cadre1.jpg


5 : ?


IMG_18441-bis-cadre1.jpg

 

 6 : Collybie butyracée

 

IMG_18442-rec-cadre1.jpg


7 : Collybie à pied velouté

 

IMG_18444-rec-cadre1.jpg


8 : Coperin disséminé


IMG_18446-rec-cadre1.jpg


9 : Hypholome en touffes


IMG_18447-rec-cadre1.jpg


10 : Pholiote changeante


IMG_18449-rec-cadre1.jpg


11 : ?


IMG_18452-rec-cadre1.jpg

 

 

Pour compléter :

 

http://www.provant.be/vrije_tijd/domeinen/prinsenpark/

 

http://en.wikipedia.org/wiki/Princes_Park,_Retie

 

https://www.facebook.com/Prinsenpark

 

 http://www.natuurpunt.be/nl/biodiversiteit/paddenstoelen_292.aspx

 

http://mycologia34.canalblog.com/archives/2010/09/05/18982353.html

 

http://www.cevennes-parcnational.fr/Un-patrimoine-d-exception/La-flore/Fiches-flore/Le-polypore-du-bouleau

 

http://mycorance.free.fr/valchamp/champig.htm

 

http://www.afblum.be/bioafb/clecham2/clecham2.htm

 

http://www.identifiezleschampignonsen3clics.com/

 

 http://www.mycodb.fr/searchfam.php

 

 http://www.scheutbos.be/63Champignons.htm

 

 

Mes guides :

  Reconnaître les champignons, K, Burckhardt, Elsevier Séquoia 1977

  Les champignons, Patrick Joly, Hatier, 1972

  Mushrooms and Fungi, Moira Savonius, Octopus Book, 1973

 

 

 

 

Pinson du nord

Dans le jardin, nos deux sorbiers ont maintenant perdu toutes leurs feuilles. Seules subsistent les grappes de fruits rouges qui arrivent à maturité.

 

Pour les Celtes et les Germains, le sorbier est un arbre sacré qui protège le bétail contre la foudre. Les Écossais lui attribuaient le pouvoir de chasser les mauvais esprits près des maisons. Dans la tradition campagnarde, le sorbier, comme le sureau, porte bonheur aux amoureux.

 

Pour les oiseaux, c’est aussi une nourriture appréciée.

 

J’ai été un peu étonné de voir le pinson du nord (Fringilla montifringilla ) si tôt dans la saison.

 

Le voilà se régalant des sorbes.

 

 

IMG_18400-rec-cadre1.jpg

 

IMG_18403-rec-cadre1.jpg

 

IMG_18409-rec-cadre1.jpg

 

 

IMG_18410-rec1-cadre1.jpg

 

 

Migration, déplacements

Après la reproduction, il quitte les forêts boréales pour gagner des zones situées dans le centre et le sud de l’Europe. Il devient alors très grégaire et franchement migrateur, constituant des troupes de plusieurs milliers d’individus lors des migrations annuelles, voire plusieurs millions lors d’invasions. Des vols considérables ont été observés un peu partout en Europe occidentale et il semble que le record soit détenu par la Suisse avec une troupe évaluée à 72 millions d’individus près de la ville de Thoune en 1951. Néanmoins, des fructifications exceptionnelles du hêtre ont occasionné, à diverses périodes, des concentrations gigantesques estimées, par certains observateurs, à 80 millions en Europe centrale. D’autres invasions de moindre ampleur ont été enregistrées en 1937- 38, 1974-75 et 1976-77. Ces hordes migratrices s’établissent souvent dans les hêtraies et peuvent s’aventurer jusque dans cours de fermes et les jardins en cas d’enneigement important. Les vols migrateurs se déplacent aussi la nuit et peuvent investir le lendemain matin un bosquet ou un coin de bois. Ces dortoirs peuvent abriter plusieurs centaines de milliers d’individus comme l’un d’eux situé au pied des Pyrénées et hébergeant, chaque année entre 800 000 et 2 000 000 d’oiseaux. Des pinsons du nord bagués en Scandinavie ont été repris en Belgique et d’autres ont poursuivi leur migration dans le sud-ouest de la France puis dans le nord de l’Espagne et en Italie avant de regagner les sites de nidification fin février-début mars. D’une manière générale, le départ en migration commence au début ou à la fin du mois de septembre durant un flux continu jusque fin-octobre et mi-novembre. Le reflux printanier débute fin-février ou début-mars et se prolonge parfois jusqu’à la mi-mai. Lorsqu’ils quittent leurs zones d’hivernage, ils commencent à revêtir leur livrée nuptiale aux couleurs plus brillantes.

En Lorraine, Ottaviani (2008) rapporte qu’à cette époque, les pinsons ont pour habitude de se regrouper en dortoirs dans une parcelle de forêt. Ces dortoirs jouent le rôle de points de ralliement nocturnes tant que les ressources alimentaires sont suffisantes. Une fois ces ressources épuisées, la troupe se déplace soudainement vers un autre site de nourrissage. Il a ainsi observé d’énormes concentrations de plusieurs milliers d’individus fouillant dans les feuilles mortes au pied des hêtres dans un vacarme assourdissant mêlé à des cris grinçants et nasillards. Le soir, ces cohortes convergeant vers un dortoir où elles s’agglutinent en assemblées gigantesques offrent un spectacle impressionnant. Il a aussi remarqué que la teinte ocre de la poitrine et de l’épaule se confond idéalement avec la couleur dominante de ce tapis de feuilles mortes, cette coloration ayant une valeur mimétique certaine.

 

(Référence WIKIPEDIA)

 

IMG_18472-rec-cadre1.jpg

 

IMG_18476-rec-cadre1.jpg

 

IMG_18475-rec-cadre1.jpg

 

IMG_18479-rec-cadre1.jpg

Pour compléter :

 

 

http://www.marchelibre.be/sorbier.htm

 

http://www.oiseaux.net/oiseaux/pinson.du.nord.html

 

http://champagne-ardenne.lpo.fr/agenda_des_oiseaux/fevrier/oiseau_mois.htm