Amaryllis (Pyronia tithonus)

IMG_2579-ps-cadre1.jpg

Publicités

Pigeon ramier

IMG_13798-rec-cadre1.jpg

IMG_13799-rec-cadre1.jpg

IMG_13801-rec-cadre1.jpg

 

Pour informatio:

 

 

 

avril 2010

E-2002/10

QUESTION ÉCRITE posée par Kathleen Van Brempt (S&D) à la Commission

 

 

 

 Objet: Chasse aux pigeons ramiers en Flandre

 Réponse(s) 

Selon une étude scientifique récente (Huysentruyt et al. 2009) de l’Instituut voor Natuur- en Bosonderzoek (l’Institut flamand de recherche pour la nature et la forêt), il y a en Flandre dix fois plus de pigeons ramiers en hiver qu’en été. Le nombre de ces volatiles qui séjournent en Flandre à la fin de l’hiver et traversent la région entre février et avril s’élève à des dizaines de milliers. La migration de printemps a lieu de février à avril, avec cependant une tendance à commencer de plus en plus tôt. Moins d’un ramier sur dix présents en Flandre en fin février fait partie de la population nicheuse locale, les neuf autres étant des oiseaux nicheurs en provenance de l’Europe septentrionale et orientale, c’est-à-dire des hivernants et/ou des migrateurs.

D’après l’article 7, paragraphe 4, de la directive 79/409/CEE(1) concernant la conservation des oiseaux sauvages, les États membres veillent à ce que les espèces migratrices auxquelles s’applique la législation de la chasse ne soient pas chassées pendant leur période de reproduction et pendant leur trajet de retour vers leur lieu de nidification. La période de migration du pigeon ramier s’étend de début février à fin avril. Au cours de cette période, les ramiers ne peuvent être chassés que pour prévenir d’importants dégâts dans les cultures, les pâturages ou les propriétés, dans le cadre de la gestion de la nature ou si cela est jugé nécessaire pour la sécurité du trafic aérien, si bien entendu il n’existe aucune autre solution satisfaisante. Une chasse coordonnée aux pigeons ramiers en fin février ne peut avoir, au demeurant, aucune influence sur les dégâts aux cultures plus tard dans l’année. Dès lors, on abat en grande partie les mauvais pigeons au mauvais moment, avec un impact beaucoup trop limité. Une chasse coordonnée sans résultat en tant que protection des cultures ne peut dès lors pas être considérée raisonnablement comme une technique de lutte contre les nuisances.

Malgré cela, pour la troisième année consécutive en Flandre, un week-end de chasse coordonnée a eu lieu les 27 et 28 février 2010, lors duquel des pigeons ramiers ont été massacrés en masse (21et 22 février en 2009, 23 et 24 février en 2008).

Sur la base de la directive susmentionnée et des données scientifiques en rapport avec la migration des pigeons ramiers, l’on s’attendrait à ce que la saison de la chasse aux ramiers soit clôturée le 31 janvier et non le 28 février.

1. La Commission est-elle d’avis que ce type de chasse constitue une infraction au regard de la directive Oiseaux?

2. La Commission est-elle d’avis que, sur ce point, la législation flamande en matière de chasse doit être mise en conformité avec la législation européenne?

 

 

 

 

 

Parliamentary questions

27 May 2010

E-2002/2010

Answer given by Mr Potočnik on behalf of the Commission

According to Article 7.4 of Directive 2009/147/EC on the conservation of wild birds(1) (‘the Birds Directive’) Member States shall ensure that the practice of hunting as carried on in accordance with the national measures in force, complies with the principles of wise use and ecologically balanced control of the species of birds concerned and that this practice is compatible with maintaining the populations of wild birds, including migratory species, at a level which corresponds in particular to ecological, scientific and cultural requirements or to adapt the population of these species to that level.

Member States shall see that the species to which hunting laws apply are not hunted during the rearing season or during the various stages of reproduction. In the case of migratory species, they shall see in particular that the species to which hunting regulations apply are not hunted during their period of reproduction or during their return to their rearing grounds. For the wood pigeon the period of return to the rearing grounds lies in Belgium between 1 February and 20 April (see ‘Key Concepts document on Period of Reproduction and prenuptial Migration of huntable bird Species in the EU’(2)).

During this period, and where there is no other satisfactory solution, the wood pigeon may only be hunted in the interests of public health and safety, in the interests of air safety, to prevent serious damage to crops, livestock, forests, fisheries and water or for the protection of flora and fauna. In such a case, a derogation according to Article 9 of the directive is required. Member States must report on the derogations applied on a yearly basis to the Commission.

In the Flemish region, hunting wood pigeons is allowed between 15 September and 28 or 29 February. It appears that the hunting period overlaps with the period of return of the wood pigeon to its rearing grounds.

The Commission will invite Belgium to explain the criteria applied for fixing the hunting period for the wood pigeon in Flanders. Should it appear that these criteria are in violation of the Birds Directive then the Commission will consider taking appropriate legal action against Belgium.