Viola sp.

IMG_1009-bis-cadre1

 

IMG_1014-bis-cadre1

 

IMG_1014-rec-cadre1

 

IMG_1016-rec-cadre1


Le jardin est peuplés de belles inconnues arrivées avec l’un ou l’autre visiteur.

 

« Voilà, je vous ai apporté des violettes».

 

Donc, pour le nom botanique exact, pas beaucoup d’informations.

 

Ici, j’indiquerai donc Viola sp. sans détails.

 

Le genre Viola compte environ 500 espèces! Et beaucoup d’espèces peuvent s’hybrider entre-elles.

 

A l’état sauvage, notre flore en répertorie 16 espèces.

 

Une des plus courantes est la Violette des chiens (Viola canina) qui est une espèce très variable non odorante. Une autre est la Violette des bois (Viola reichenbachiana), sans oublier la Pensée calaminaire (Viola calaminaria) que l’on rencontre dans les bassins de la Vesdre et de la Geule et dans les environs d’Aix-la Chapelle..

 

Une identification possible: Violette des bois ou une espèce proche.

 

 

Pour compléter:

 

http://www.kpr.sk/fotoarchiv/fotoarchiv.php?dir=&show=viola_sp1.jpg&lang=fr

 

http://www.annetanne.be/kruidenklets/uit-de-kruidenmand/kruiden-o-z/viola-sp-viooltjes/

 

http://www.kuleuven-kortrijk.be/bioweb/?lang=fr&detail=435

 

http://www.florealpes.com/fiche_violasilvestris.php

 

http://pagesperso-orange.fr/erick.dronnet/viola_reichenbachiana1.htm

 

http://www.biopix.eu/Species.asp?Searchtext=Viola%20reichenbachiana&Category=Planter

 

http://www.apercufloresuisse.info/viola_reichenbachiana_4618.htm

 

 

 

 

Andrena haemorrhoa (2)

IMG_1472-bis-cadre1

 

IMG_1472-rec-cadre1

IMG_1473-rec-cadre1

IMG_1474-rec-cadre1

 

IMG_1475-rec-cadre1


Elle apprécie vraiment la fleur de pissenlit, ce qui oriente son identification.

 

Il s’agirait de Andrena haemorrhoa qui vous a déjà été présentée ici (note du 10-04-2009 : Andrena haemorrhoa )

 

Elle est très commune de mars à mai.

 

Anglais: Early Mining Bee

 

Néerlandais: Roodgatje

 

 

Pour compléter:

 

http://www.wildebijen.nl/roodgatjebij.html

 

http://natuurlijkweert.nl/displayimage.php?album=55&pos=0

 

http://popgen.unimaas.nl/~jlindsey/commanster/Insects/Bees/Apidae.html

 

http://www.redcube.nl/~colijn/Natuur_in_Flevoland/hymenoptera/

 

 

 

Vespula sp.

L’activité des guêpes va en augmentant. En cette période de l’année, les reines sortent de leur long sommeil hivernal, parfois à l’intérieur des maison, et partent à la recherche d’un endroit propice à leur nidification.

 

IMG_1366-rec-bis-cadre1

 


 

Une première guêpe est photographiée dans le jardin, sur une fleur de rhododendron.

 

L’identification est difficile avec une seule photo. Une caractéristique: seulement deux taches jaunes sur l’arrière du thorax. Une identification possible: une guêpe des bois (Dolichovespula sylvestris).

 

IMG_1725-bis-cadre1

IMG_1726-bis-cadre1

IMG_1729-bis-cadre1

IMG_1731-bis-cadre1


L’autre a été capturée à l’intérieur de la maison (avec un verre et une feuille de carton). Je l’ai laissée dans son piège pour la photographier. On voit sa face ventrale et sa tête. Là aussi, l’identification n’est pas aisée.

 

S’agirait-il de la guêpe commune ((Para)Vespula vulgaris)?

 

Celle-ci est caractérisée par une grande tache en forme d’ancre entre les yeux et par quatre taches jaunes sur l’arrière du thorax.

 

J’ai déjà présenté une note ici : Vespula sp. et http://papylou.skynetblogs.be/post/6236569/vespula-sp

 

Pour compléter:

 

Dolichovespula sylvestris:

 

http://www.futura-sciences.com/galerie_photos/showphoto.php/photo/1950

 

http://www.atlashymenoptera.net/page.asp?id=116

 

http://www.galerie-insecte.org/galerie/wiki.php?Dolichovespula

 

 

Paravespula vulgaris:

 

http://www.biopix.eu/Species.asp?Searchtext=Paravespula%20vulgaris&Category=Insekter

 

http://home.scarlet.be/entomart/Vespulavulgaris.html

 

http://aramel.free.fr/INSECTES14ter-2′.shtml

 

 

Plus général:

 

http://users.skynet.be/marcvandenbril/bijen.pdf

 

http://users.swing.be/entomologie/Guepes.htm

 

http://cours.cguette.ifrance.com/nuisances%20animales/insectes-1.PDF

 

http://www.inra.fr/opie-insectes/hymenos.htm

 

 

 

Clubiona corticalis

IMG_1632-bis-cadre1

 

IMG_1632-rec-cadre1

IMG_1633-rec-cadre1

IMG_1633-rec-bis-cadre1


Cette araignée a été découverte un matin, au bord de l’évier de la cuisine. Pour la photographier, je l’ai capturée avec un verre et une feuille de carton. Elle a été ensuite relâchée dans le jardin.

 

Pour son identification, j’ai fait appel à :

 

Koen Van Keer

Secretary Belgian Arachnological Society ARABEL

Coordinator Antwerp spider research project (ASOP)

[E] koen.vankeer@telenet.be

[W] (ASOP) http://www.arachnology.be/antwerpen

      (ARABEL) http://www.arabel.Ugent.be

 

 

« Il s’agit sans aucun doute de Clubiona corticalis. L’espèce possède des palpes mâles (=organes génitaux déterminants) distincts et clairement visible sur votre photo. »

 

Cette araignée habite sous l’écorce des arbres d’où l’origine de son nom. Elle a l’habitude d’errer dans les endroits fermés et on la rencontre parfois dans les maisons mais elle y trouve bien peu de nourriture. Dans la nature, son abdomen est plus développé.

 

Anglais: Bark Sac Spider

 

Néerlandais: Schorszakspin

 

Pour compléter:

 

http://dipode-vie.net/Arachnides/Clubionid%C3%A9s/Clubiona/sp.html

 

http://dipode-vie.net/Arachnides/Clubionid%C3%A9s/Clubiona/corticalis.html

 

http://observations.be/foto/view/660549

 

http://www.galerie-insecte.org/galerie/wiki.php?Clubiona

 

http://richardunord6.skynetblogs.be/tag/1/Clubiona

 

http://www.arachnology.be/antwerpen/pages/resultaten.html

 

http://www.arabel.ugent.be/galerij/Clubionidae/index.htm

 

http://www.arabel.ugent.be/Histoire.html

 

 

A visiter:

 

http://www.cebe.be/website/a_actualites/b_observations/news_old.php?lng=fr

 

http://www.illustration-nature.com/site_dessin/menu_dessin/quoidneuf_photo.htm

 

 

 

Première libellule

IMG_1701-bis-cadre1

IMG_1710-bis-cadre1

IMG_1717-bis-cadre1


Ce matin là (23-04-2008), il y avait grand vent sur la mare. Cette libellule se cramponnait au mieux à cette frêle plante aquatique qui oscillait au gré du vent. Elle espérait sécher ses ailes avant de s’envoler vers un endroit plus clément. C’est la première libellule observée cette année. L’an passé, la première observation remontait au 29-04-2008.

 

Les photos sont prises avec le gros téléobjectif (Bigma 50-500 mm) à une focale d’environ 300 mm, en montant les ISO pour une vitesse suffisante. La netteté n’est malheureusement pas la meilleure suite au mouvement et à la mise au point manuelle.

 

Identification: Agrion au corps de feu (Pyrrhosoma nymphula) qui est une des libellules les plus précoces. La coloration plus sombre de l’extrémité de l’abdomen laisse penser à une spécimen femelle.

 

Elle vous a déjà été présentée ici : Première libellule , Agrion au corps de feu et encore ici:

 

http://papylou.skynetblogs.be/post/5854717/agrion-au-corps-de-feu-pyrrhosoma-nymphula

 

http://papylou.skynetblogs.be/post/5817764/premiere-libellule

 

 

 

La date de la photo figure toujours dans le coin supérieur droit.