Automne

automne - 12

Publicités

Balsamine de l’Himalaya

IMG_6365-bis-cadre2

 


 

Cette balsamine a été photographiée dans le jardin de Claude Monet à Giverny.

 

Nous l’avons aussi rencontrée lors de notre périple en Ariège où elle est vraiment envahissante; elle apprécie les lieux humides et un peu ombragés.

 

Elle appartient à la famille des Balsaminacées qui regroupe environ 450 espèces répandues principalement en Asie et en Afrique.


IMG_6365-rec-cadre2

IMG_6365-rec-1-cadre2

 


Notre flore répertorie:

 

  • la balsamine géante (Impatiens glandulifera) surtout cultivée pour la décoration des jardins et naturalisée souvent en grande abondance dans une grande partie de l’Europe. Elle est originaire de l’Himalaya.

  • la balsamine à petites fleurs (Impatiens parviflora) provenant d’Asie centrale et orientale et naturalisée dans une grande partie de l’Europe.

  • la balsamine des bois (Impatiens noli-tangere L.) assez courante en région mosane, en Ardenne et dans l’Eifel occidental; elle est mellifère.

  • la balsamine du Cap (Impatiens capensis) naturalisée au bord de la Somme et ayant tendance à s’étendre vers le nord; elle est originaire d’Amérique du Nord.

 

Balsamine de l’Himalaya

Appelée aussi balsamine de l’Himalaya, ou encore balsamine glanduleuse, cette plante annuelle est envahissante et peut atteindre plus de quatre mètres de haut. Originaire de l’Himalaya, c’est au début du siècle dernier, qu’elle est introduite en France par un botaniste anglais.

D’abord présente dans les jardins botaniques, la balsamine, par sa croissance luxuriante et ses grappes de fleurs aux teintes rose fuchsia, conquit les architectes et jardiniers de l’époque, et se retrouve dans les parcs et jardins comme plante d’ornement.

Dans les régions ou elle a trouvé un terrain propice à son développement, elle est, comme sa cousine, la Renoué du Japon, de par sa croissance rapide difficile à contrôler. Son système racinaire, de type rhizomateux, qui n’assure qu’une médiocre stabilité des berges représente une réelle menace pour l’équilibre biologique et physique des rivières.

Sans titre-1-cadre2


Pour compléter:

 

 

http://www.kuleuven-kortrijk.be/bioweb/?lang=fr&detail=194

 

http://givernews.com/?2009/08/26/952-balsamine

 

http://www.snv.jussieu.fr/bmedia/mouvements/balsamine.htm

 

http://fructidor.xooit.be/t16-La-belle-invasive.htm

 

http://www.afleurdepau.com/envahisseurs/balsamine-himalaya/balsamine-himalaya.htm

 

http://www.br.fgov.be/PUBLIC/GENERAL/EDUCATION/EDUCATIONFR/infoblad_invasieve-plantenfr.html

 

http://www.ulg.ac.
be/cms/c_230911/entre-berce-et-renouee

 

http://www.a-tout-vent.over-blog.net/article-23049592.html

 

 

 

 

 

Fleurs du Haut Couserans (2)

 

 

Chardon faux-acanthe (Carduus acanthoides L.)

 

Plante bisannuelle à longue tige ramifiée aux ailes épineuses. Nombreuses feuilles à épines souples. Capitules rose pourpré relativement petits (2 cm en moyenne), parfois solitaires mais le plus souvent en petits groupes. Nombreuses bractées érigées, faiblement épineuses. Floraison à partir de début mai.

 

Famille des Astéracées.


IMG_6977-rec-2-cadre2

IMG_6978-rec-2-cadre3

 


Selon ma flore, il serait très rare chez nous.

 

Néerlandais: Veeldoornige distel

 

 

http://jeantosti.com/Fleurs/chardon.htm

 

http://www.gilbertjac.com/4_fleurier/Tableaux_familles/1_Tableau_Asteracees.htm

 

http://www.jpdugene.com/fiches_botanique/chardon_faux_acanthe.htm

 

http://www.hautespyreneesphoto.com/img/faune/fleur101.htm

 

 

 

Oeillet de Montpellier (Dianthus hyssopifolius L.)

 

Autre dénomination: Dianthus monspessulanus

 

Cet œillet est principalement caractérisé par les pétales frangés de ses fleurs. Celles-ci peuvent être blanches ou roses. Il se rencontre dans les pelouses rocailleuses montagnardes et subalpines, de préférence légèrement à l’ombre.

Famille: Caryophyllacées


IMG_6985-rec-2-cadre2


http://www.florealpes.com/fiche_oeilletmontp.php

 

http://lacour.pierre.free.fr/oeillet_pyr.htm

 

 

Campanule rhomboïdale ou Campanule à feuilles en losange (Campanula rhomboidalis L.)

 

La Campanule rhomboïdale doit son nom à la forme en losange de ses feuilles. Leur bord est denté en scie. Sa tige est anguleuse. La Campanule rhomboïdale pousse sur calcaire, de l’étage montagnard jusqu’à 2300 m., mais manque dans les Alpes orientales. Le genre campanule est originaire du bassin méditerranéen d’où il se serait répandu dans les montagnes d’Europe et d’Asie mineure.

 

IMG_6990-rec-2-cadre2

 


 

 

Néerlandais: Bergklokje

 

Selon notre flore: très rare en Campine

 

http://www.florealpes.com/fiche_camparhomboidale.php

 

http://www.hautesavoiephotos.com/flore/photo_rhomboidalis.htm

 

http://monerbier.canalblog.com/archives/flore_de_montagne/index.html

 

 

Campanule étalée (Campanula patula L.)

 

Cette campanule des sous-bois et des haies se rencontre sur sols siliceux. Elle se reconnaît très facilement à ces fleurs nombreuses dont la corolle possède des lobes pointus et très étalés.

 

IMG_6991-rec-3-cadre2


Selon ma flore: très rare chez nous

 

Néerlandais: Weideklokje

 

 

 

http://pagesperso-orange.fr/erick.dronnet%20/campanula_patula1.htm

 

http://www.florealpes.com/fiche_campanulepatula.php

 

http://autourdalos.fr/herbier/camppat1.htm

 

http://sophy.u-3mrs.fr/photohtm/FI172.HTM

 

 

 

Revoir:

 

http://papylou.lalibreblogs.be/archive/2008/02/11/campanule.html

 

 

 

 

 

Fleurs du Haut Couserans

Nous sommes dans le Haut Couserans. Les fleurs ont été photographiées au début de la descente du col d’Agnès (1570 m) vers Aulus-les-Bains.

 

 

Parnassie des marais (Parnassia palustris L.)

 

La parnassie pousse dans les zones humides comme les marais et les bordures de ruisseau. Elle est reconnaissable à ses fleurs blanches à cinq pétales aux nervures transparentes. Ses feuilles sont cordiformes et disposées à la base, sauf une implantée sur la partie inférieure de la tige. Elle appartient à la famille des Saxifragacées.


IMG_6986-rec-2-cadre2


 

Chez nous, l’espèce est en régression par suite à la destruction de ses habitats.

 

Néerlandais: Parnassia

 

http://www.florealpes.com/fiche_parnassie.php#

 

http://www.luontoportti.com/suomi/fr/kukkakasvit/parnassie-des-marais

 

http://www.lafloredespyrenees.fr/parnaciasgenres/Parnassiemarais4.html

 

 

Scabieuse colombaire (Scabosia columbaria L.)

 

La scabieuse colombaire est une plante vivace qui pousse naturellement dans les prés et au bord des chemins, surtout en terrain calcaire ; elle appartient à la famille des Dipsacacées. Elle est mellifère.


IMG_6984-rec-2-cadre2

 


 

Chez nous, elle serait assez courante en Picardie, en Lorraine et dans la région mosane.

 

Néerlandais: Duifkruid

 

http://www.lafloredespyrenees.fr/Dipsacacgenres/Scabieusecolombaire/Scabieusecolombaire1.html

 

http://isaisons.free.fr/scabieuse.htm

 

http://lacour.pierre.free.fr/scabiosa_col_8726.htm

 

http://monerbier.canalblog.com/archives/2008/09/08/10501357.html

 

 

Succise des près (Succisa pratensis)


La succise des prés est une plante vivace qui pousse dans les lieux humides et plutôt calcaires ; elle appartient à la famille des Dipsacacées. Elle est mellifère.


IMG_6987-rec-2-cadre2


Chez nous, elle serait assez courante, surtout dans les Ardennes.

 

Néerlandais: Blauwe knoop

http://isaisons.free.fr/succisa%20pratensis.htm

 

http://www.kuleuven-kortrijk.be/bioweb/?lang=fr&detail=378

 

http://lacour.pierre.free.fr/succisa_pr_8434.htm

 

http://natura2000.wallonie.be/CatalogueNAT2000_Esp%C3%A8ces_PDF/Cat_NAT2000_Damier_succise.pdf

 

(A suivre)