Notre Dame de Laeken

Bâtie à la demande du roi Léopold 1er pour exaucer les dernières volontés de son épouse Louise- Marie d’Orléans, l’église Notre-Dame de Laeken est l’oeuvre de deux architectes Joseph Poelaert puis le Baron Von Schmidt.

 

Ce bâtiment monumental, dernière demeure des souverains belges, a fait l’objet depuis juillet 2007 d’un grand projet de restauration.

 

D’après certaines sources, il y aurait eu, dès le début du IXème siècle, une église à l’endroit où se trouve l’église actuelle. Et dès le XIIIème siècle, une église gothique se trouvait au centre du village. Au XVIIème siècle, le parrainage actif de l’archiduchesse Isabelle ajoute à la notoriété de l’endroit et fait de l’église un lieu de pélerinages assidus.

Bien que décédée à Ostende en 1850, la reine Louise-Marie souhaitait être enterrée à Laeken. Pour honorer la mémoire de son épouse, le roi Léopold Ier conçut le projet d’une nouvelle et grande église de Laeken. Un concours fut organisé et en 1852, le jury retint le projet présenté par un certain Paul Du Bois, pseudonyme de Joseph Poelaert, alors jeune architecte de 34 ans. Après divers modifications des plans, le roi Léopold Ier posa la première pierre du nouvel édifice en 1854. En 1865, Poelaert abandonna la direction des travaux, et plusieurs architectes lui succédèrent :  Payen, Trappeniers, de Curte et Groothaert.

Bien que consacré en 1872, le bâtiment monumental en style néo-gothique ne sera achevé qu’en…1909, à la suite d’une longue interruption des travaux. Soucieux de l’embellissement des lieux, le roi Léopold II chargea un architecte de Munich, le baron Heinrich von Schmidt, d’achever la façade principale, les porches monumentaux et la tour centrale. Comme on voulait, pour des raisons urbanistiques, que la façade principale de l’église soit orientée vers le centre de Bruxelles, le choeur n’est pas orienté vers l’est, comme c’est le cas en général, mais vers le nord-est.

La crypte de la famille royale se trouve dans l’église derrière l’abside, sous une chapelle octogonale.

 

Description plus détaillée

 

IMG_19090-cad-cadre3.jpg

L’église Notre-Dame de Laeken, de plan longitudinal, présente en façade l’organisation traditionnelle des sanctuaires gothiques. Elle s’ouvre par trois portails ogivaux précédés par des avant-portails couronnés de gâbles.

 

IMG_19132-cad-cadre3.jpg

 

IMG_19082-cad-cadre3.jpg

IMG_19084-cad-cadre3.jpg

 

Une rosace centrale et des fenêtres hautes latérales les surmontent, précédées de tribunes également couronnées de gâbles. Au centre se dresse la tour principale formée de deux niveaux de galeries cernées de colonnes et d’un étage orné d’ouvertures ogivales géminées et sommées d’une flèche ajourée. La façade est également flanquée de deux tours moins importantes qui sont élevées dans l’alignement de la tour centrale et reliées au portail par des tourelles d’angle.

IMG_19085-cad-cadre3.jpg

 

Les façades latérales offrent, comme beaucoup d’édifices de ce genre, une succession de verrières gothiques disposées au-dessus d’une galerie de dix travées. Séparées par des contre-forts, les travées sont interrompues, au centre de la façade, par un portail latéral qui reçoit, dans sa partie inférieure, une ouverture gothique au tympan aveugle encadrée de deux percements également aveugles et une fenêtre ogivale également surmontée d’un gâble, dans sa partie inférieure. Deux ouvertures, disposées dans le prolongement des deux travées voisines, encadrent l’entrée. Des portails secondaires aux extrémités de la façade, desservent par ailleurs l’église, le premier appuyé à la tour latérale, le second découpé dans le pan de mur oblique qui relie la façade latérale à la chapelle royale.

 

IMG_19086-cad-cadre3.jpg

La chapelle royale, de forme polygonale, est dotée d’édicules qui correspondent aux absidioles intérieures ; des rosaces et fenêtres hautes l’éclairent. Au niveau de l’entablement règne une galerie alternant avec des tribunes disposées devant d’imposants gâbles. Une toiture pyramidale surmontée d’un bulbe domine enfin l’arrière de l’édifice.

 

IMG_19128-cad-cadre3.jpg

 

L’intérieur de l’édifice s’avère plus homogène que l’extérieur mais est aussi plus franchement néogothique. On y pénètre par un porche d’entrée encadré de deux portails secondaires et de chapelles que surmontent un jubé éclairé par une rosace et deux tribunes latérales. Les trois parties de la façade principale de l’église se prolongent à l’intérieur par trois longues nefs de même hauteur. Les nefs sont séparées par de très hautes colonnes fasciculées, posées sur d’importants soubassements, soutenant des arcs ogivaux et sur lesquelles retombent les nervures de la voûte.

 

Les fenêtres hautes et le triforium, habituellement disposés au-dessus des supports de la nef centrale, règnent au-dessus des arcades qui, comme à l’église Sainte-Catherine, ouvrent les nefs latérales sur des espaces aménagés entre les colonnes des bas-côtés et les murs des façades latérales. Trop petits pour recevoir des chapelles latérales, ces espaces étendent en réalité l’impression d’espace à l’intérieur de l’église. Un transept, à peine saillant, prend place à la croisée. Il est orné d’un triforium qui prolonge celui des bas-côtés et interrompu par une énorme verrière gothique. Le long du déambulatoire qui entoure le chœur sont ménagées une sacristie et des chapelles.

 

 

Au-delà du chœur s’étend la chapelle royale, également couverte d’une voûte nervurée que soutiennent des colonnes fasciculées et dotée d’absidioles sur tout son pourtour. Elle est éclairée par des fenêtres hautes géminées et des rosaces. Un bandeau règne à mi-hauteur le long des murs. Deux tribunes triangulaires, ouvertes sur le déambulatoire, couronnent les entrées de la chapelle sous laquelle se trouve la crypte royale.

 

L’ensemble de l’édifice offre, au niveau des matériaux, une intéressante palette associant des pierres naturelles françaises et belges. Les charpentes du toit de l’église et de la chapelle royale sont quand elles constituées d’éléments métalliques.

 Détails :

IMG_19131-cad-cadre3.jpg

 

IMG_19133-cad-cadre3.jpg

 

IMG_19129-cad-cadre3.jpg

IMG_19134-cad-cadre3.jpg

 

 

Pour compléter :

 

http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89glise_Notre-Dame_de_Laeken

 

http://www.orgues.irisnet.be/fr/Edifice/43/Eglise-Notre-Dame-de-Laeken.rvb

 

http://bruxelles2003.skynetblogs.be/archive/2007/05/04/eglise-notre-dame-de-laeken.html

 

Publicités