Acanthe épineuse

 

 

IMG_3573-bis-cadre1

IMG_3601-rec-1-cadre1


Elle peuple les îles de Paros et de Tinos: l’acanthe épineuse (Acanthus spinosus L.).

 

Cette espèce méditeranéenne atteint en Italie sa limite occidentale de dispersion. Ses feuilles, profondément découpées, sont très épineuses, de même que les bractées. La corolle est blanche, veinée de pourpre. Les sépales sont verts, souvent lavés de violet.

 

IMG_3601-rec-3-cadre1

IMG_3329-rec-2-cadre1

 


Elle apprécie les collines sèches et les cultures abandonnées.

 

Anglais: Spiny Bear’s Breeches, Spine Acanthus

 

Une autre espèce est beaucoup plus répandue dans nos jardins: Acanthus mollis.

 

Revoir aussi :

 

http://papylou.skynetblogs.be/post/6598896/acanthe

 

http://papylou.lalibreblogs.be/archive/2009/01/07/acanthe.html

 

 

Pour compléter:

 

 

http://www.west-crete.com/flowers/acanthus_spinosus.htm

 

http://crdp2.ac-besancon.fr/flore/flore/Acanthaceae/especes/acanthus_spinosus.htm

 

http://www.plantesdusud.com/spip.php?article559

 

http://www.faune-flore.be/fleurs_belgique/identification_fleur_acanthe.htm

 

http://www.botanique.org/apg-ii/magnoliophyta/eudicots/euasterids-i/lamiales/acanthaceae/acanthus-article152.html

 

 

 

 

 

 

 

 

Poulpe

 

 

Le poulpe (Octopus sp., Octopodes) est un mollusque céphalopode dépourvu de coquille qui habite la plupart des mers.

Il se cache dans les trous et les crevasses s’il est attaqué. Il est apparenté au calmar et à la seiche. C’est le membre le plus imposant de la famille, pouvant atteindre près de 9 m.

Autour de la bouche, le poulpe a huit tentacules habituellement munis de deux rangées de ventouses. Son bec pointu et recourbé, qui ressemble à un bec de perroquet, est situé au milieu de son corps. Tous les organes sont logés dans la tête, dont une glande qui sécrète un liquide brun foncé nommé «encre». Le poulpe éjecte ce liquide pour couvrir sa fuite lorsqu’il est attaqué.

Le poulpe peut avoir des teintes allant du gris au noir en passant par le rose et le brun, car il prend la couleur de son environnement pour passer inaperçu.

La chair est ferme et savoureuse, surtout lorsque le poulpe est petit. Elle est coriace quand le poulpe est gros, de sorte qu’il faut la battre avec un maillet avant de la cuire. Les pêcheurs attendrissent souvent les poulpes en les battant sur les rochers.

IMG_3488-bis-cadre1

 

IMG_3489-bis-cadre1

IMG_3491-cadre1


Ils sont parfois mis à sécher à terre ou sur le gréement d’un bateau.

 

IMG_3320-bis-cadre1

 

Ce mollusque occupe toujours une place importante dans la cuisine grecque et italienne.

 

La pêche industrielle du poulpe étant inconnue dans les îles grecques, les pêcheurs qui en capturent les revendent directement aux restaurants locaux.


 

Criquet et araignée (Cyclades)

 

Encore un petit détour pour vous présenter les dernières bestioles rencontrées lors de notre périple dans les Cyclades.

 

En premier lieu, ce criquet (car il a les antennes plus courtes que le corps) rencontré sur les pentes du Santorin. Le mimétisme est vraiment parfait car il est pratiquement invisible sur la photo. Je me suis longtemps demandé pourquoi j’avais photographié un tas de cailloux.

 

IMG_3131-rec-2-cadre1

 


 

Je n’ai aucune identification à proposer. Avez-vous une idée?

 

 

Une autre bestiole assez imposante: cette araignée au centre de sa toile. Dépliée, elle doit être assez grande!

 

IMG_3094-rec-cadre1


Après consultation d’un expert (Koen Van Keer, site ARABEL), il pourrait s’agir d’une Araneus, mais laquelle? A. Circe? A. Angulatus?

 

Chez nous, dans la même famille: l’épeire diadème (Araneus diadematus)

 

Pour compléter:

 

Araneus angulatus:

 

http://www.galerie-insecte.org/galerie/araneus_angulatus.html

 

http://fotomacro.blogspot.com/2007/08/araneus-angulatus.html

 

http://www.nicksspiders.com/nicksspiders/araneusangulatus.htm

 

http://www.lenaturaliste.net/forum/viewtopic.php?f=176&t=2055

 

http://www.xs4all.nl/~ednieuw/Spiders/Araneidae/Araneidae.htm

 

ARABEL:

 

http://www.arabel.ugent.be/

 

 

Criquet:

 

http://aramel.free.fr/INSECTES9bis-2.shtml

 

 

Drap mortuaire

 

IMG_3193-bis-cadre1

 

Rencontré à Santorin (Cyclades), ce coléoptère de la famille des scarabées porte bien son nom: le drap mortuaire, ou plus correctement la cétoine grise (Oxythyrea funesta).

 

On le rencontre aussi chez nous.

 

Néerlandais: Bladsprietkever

 

Pour compléter:

 

http://www.galerie-insecte.org/galerie/oxythyrea_funesta.html

 

http://www.les-snats.com/fiches/oxythyrea_funesta.html

 

http://www.vertdeterre.com/nature/animal/insecte-oxythyrea+funesta.htm

 

http://www.reptilis.org/Oxythyrea%20funesta.htm

 

http://moineaudeparis.com/insectes/coleopteres/oxythyrea-funesta/

 

http://www.konig-photo.com/francais/galerie/zoom.asp?pre=23533&NumPhoto=11505&suiv=28225&Rub=1089

 

http://www.peuple-herbe.fr/insectes/grand-7.html

 

http://biodiversite.wallonie.be/cgi/sibw.esp.ecol.pl?TAXON=Oxythyrea_funesta

 

http://observations.be/gebied/photos/30246